Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 21:31
Evènement : FAN 2008 à Nabeul - Tunisie

 

 

A l'occasion de la troisième édition du Festival des Animations Numériques de Nabeul en Tunisie, nous avons eu l'occasion d'interviewer les principaux intervenants et responsables de l'évènement. Adossé à l'école NetInfo, le très actif Jean-Yves Arboit (CgiTrainer) présentera les nouveautés technologiques d'Autodesk, Luke Login de la société ILM dévoilera les derniers projets sur lesquels il est intervenu, ainsi que des archives inédites du prestigieux studio. Plusieurs tables rondes seront également organisées et des intervenants de nombreux pays (Cameroun, Cote d'Ivoire, Algérie...) dévoileront leur derniers projets et leurs méthodologies de travail.

3DVF : Pour commencer, pouvez-vous nous présenter le festival de Nabeul ?

Samia Chelbi (organisatrice) : Il s'agit du premier festival d'Afrique donnant gratuitement accès aux nouveautés de l'image numérique. Il propose divers ateliers, ainsi que des démonstrations telles que les nouveaux logiciels d'Autodesk ou les derniers trucages du prestigieux studio ILM seront présentés par Luke Login. De plus, le festival sera inauguré par le Ministre de la culture Tunisien et le Gouverneur de Nabeul.

L'objectif étant d'ouvrir et d'offrir à la culture Africaine un évènement qui lui est propre, et surtout de rendre accessible les nouvelles technologies, car elle seront les outils de demain et représentent un important potentiel d'évolution économique et culturel. Il faut également noter que ce festival reçoit plusieurs délégations d'Afrique telles que le Cameroun et la Côte d'ivoire, sans oublier les pays frontaliers de la Tunisie. Il s'agit donc de la Troisième édition du festival, signant cette année une véritable ouverture sur l'Afrique au sens large.

3DVF : Comment est né ce projet de festival?

Samia Chelbi : Une envie farouche (à l'image du CGItrainer) de rendre présenter des technologies qui sont difficilement accessibles (coûts en Europe et aux Etat-unis ) et aussi de faire profiter de ce réseau aux passionnés des images numériques : ILM, 3DVF, CGITRAINER, SIGGRAPH, AUTODESK, NETINFO, et le pouvoir politique & culturel de NABEUL. Plutôt que de faire venir les gens vers nous, n'est-il pas plus intelligent d'aller vers eux ?



Ce festival est le fruit du rapprochement entre le CgiTrainer et le centre de formation tunisien NetInfo justement installé à Nabeul. Le But de cet évènement est de rendre accessible et de promouvoir un savoir-faire, tout en donnant une chance à ceux qui souhaiteraient s'immerger dans cet univers. C'est une occasion unique de découvrir l'histoire des effets spéciaux présentés avec les archives officielles d'ILM. Ce principe est révélateur d'un festival qui veux faire avancer les neurones en commun, et non une simple vitrine technologique qui ne donne pas forcément l'opportunité d'accéder à ce monde relativement fermé.


3DVF : Quels ont été les retours et les retombés de l'édition 2007 ?


Samia Chelbi : Une ouverture concrétisée par une demande de plus en plus grande venant d'Afrique et aussi une reconnaissance plus large. C'était aussi une preuve qu'il est possible de réaliser des choses, telle que de la production d'effets spéciaux, simulations architecturale, etc... Aussi et surtout, cette aventure nous a donné une reconnaissance approuvée par Autodesk, nous donnant la possibilité de créer la première école agréée centre de formation officiel en Afrique.


3DVF : Jean-Yves, Luke, vous qui connaissez bien l'industrie, que pensez-vous de ce festival ?

 Jean-Yves : Enfin un évènement accessible et gratuit pour dynamiser économiquement des pays encore jeunes dans le domaine. C'est également une fanstastique occasion de valoriser et mettre en avant une nouvelle richesse culturelle, avec les outils et les savoir-faire d'aujourd'hui.

Luke : C'est un événement nécessaire qui permet de promouvoir et de montrer à un public plus large que dans les salons "traditionnels", les productions basées sur l'image numérique. C'est essentiellement pour cette raison que je suis venu des Etats-Unis pour participer à cette troisième édition du festival.

3DVF : Comment percevez-vous les évolutions du marché de l'image en Afrique et au Moyen-orient ?

Luke : C'est grâce à des événement comme ce festival que l'on se rend compte que le marché est énorme et que les productions existent. Ce festival est aussi l'occasion de montrer qu'il existe un réel savoir faire et un potentiel à l'image des production Européennes et Américains.

Jean-Yves : Avec une expérience de plusieurs années dans l'aventure de l'imagerie numériques en Tunisie, je me suis rendu compte de la volonté politique de vouloir mettre en place une réele dynamique dans le domaine; le potentiel est énorme. L'évolution observée durant cette période est très impressionnante et surtout innovante dans divers domaines : pédagogie, simulation, architecture, médicale, effets spéciaux, clips vidéo, court-métrages...


3DVF : Pour terminer, quels sont vos attentes pour de cette édition 2008 ?
Que diriez-vous pour donner envie de venir à nos lecteurs ?

Luke : J'espère qu'un grand public, dans tous les sens du terme, sera au rendez-vous, et que cet événement fera grandir le projet de centre de formation Arboit's touch. Un festival pour visionner des courts métrages, des démonstrations des ateliers, et les astuces d'Ilm gratuitement au soleil, on a vu PIRE !

Jean-Yves : Concrétiser un véritable centre de formation qui sera la référence dans toute la région en Afrique et au Moyen-Orient, et se positionne comme un rendez-vous de référence !

3DVF : Merci à vous trois pour ces réponses, en vous souhaitant que le public sera encore au rendez-vous cette année !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens