Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 22:21

Explorateur d'architecture, diagrammes UML, boîte noire, meilleure collaboration : voici quelques-unes des améliorations censées faciliter la gestion du cycle de vie des applications au sein de l'IDE de Microsoft.

Les faits

Microsoft dévoile peu à peu sa future gamme d'outils de développement baptisée Visual Studio 2010. Premier épisode : les nouveautés concernant la gestion du cycle de vie des applications.

L'analyse

Si Microsoft reste discret sur son futur framework .Net 4.0 (hormis quelques informations distillées par les blogueurs maison), l'éditeur a dévoilé le volet ALM (Application Lifecycle Management, ou gestion du cycle de vie des applications) de Visual Studio Team System 2010 (VSTS), la version étendue de son environnement de développement.

Objectif affiché : rendre l'ALM plus accessible. L'architecte va découvrir un nouvel outil, l'explorateur d'architecture : à partir des sources du projet, celui-ci dresse une cartographie de l'application, dans laquelle on peut naviguer graphiquement et visualiser les dépendances entre les modules. L'architecte peut ainsi comprendre comment une application existante est construite ou vérifier qu'elle a bien été réalisée selon l'architecture demandée. VSTS 2010 marque également le retour d'UML dans la modélisation avec cinq des treize diagrammes de la norme 2.1. Microsoft n'abandonne pas pour autant ses DSL (Domain Specific Language).

Le testeur et le développeur vont découvrir un nouvel outil leur permettant de collaborer sur les bugs. Test Runner enregistre toutes les étapes d'un test manuel, ainsi que les événements (clics de souris, par exemple), les données… Lorsqu'un bug est détecté et référencé, toutes ces informations lui sont rattachées. Le développeur qui le récupère peut ainsi rejouer l'application jusqu'à l'apparition du bug, qui est de fait reproductible.

Conforme aux méthodes agiles

Cette technologie développée en interne est similaire aux outils boîte noire tels que ceux de BMC ou de Replay Solutions, mais ici, elle est bien sûr totalement intégrée à Visual Studio. Les fonctions de collaboration entre les différents acteurs ont été améliorées dans Team Foundation Server (TFS), qui devient un véritable hub de collaboration. Ainsi, TFS offre une meilleure conformité aux méthodes agiles. Ce n'est pas la première fois que Microsoft parle de démocratisation de l'ALM : elle avait en réalité déjà commencé avec la version 2005…

Que faut-il entendre par démocratisation ? Microsoft rend accessibles les fonctionnalités de VSTS 2010 à tous les utilisateurs, quel que soit leur profil, depuis l'analyste métier jusqu'au testeur en passant par l'administrateur de base de données. « Des entreprises s'intéressent à l'ALM alors qu'elles ne l'auraient jamais fait auparavant. L'offre de Microsoft est beaucoup moins chère que les solutions concurrentes, et c'est souvent celle qui est choisie », estime pour sa part Carey Schwaber, analyste au Forrester Research.

Au final, VSTS 2010 – dont la date de disponibilité n'est pas encore connue – apportera des améliorations indéniables dans la modélisation, le test et la collaboration. Elle consolide les versions 2005 et 2008, mais concernant l'ALM, elle n'apporte pas d'avancées spectaculaires (toujours pas de gestion des exigences, par exemple).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens