Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 11:30

Dossier : 2ème episode

Le web 2.0 qui fait ses gorges chaudes des web services, n’a cure de l’interopérabilité. Le web 2.0 qui se gargarise de décentralisation, n’a, la plupart du temps, que le souhait de centraliser vos données dans ses services.

On devine bien que cela ne tiendra pas longtemps comme cela. Que passé l’enthousiasme des premiers utilisateurs, il sera plus difficile de convaincre des particuliers, des entreprises ou des services publics de se mettre à ce modèle - malgré ses indubitables avantages.

Prenons l’exemple d’une collectivité territoriale désirant constuire un système d’information géographique (SIG) dans lequel ses partenaires, voire tout un chacun, pourraient venir piocher et déposer des données. Sur quelle base bâtir le service ? Un service “web 2.0″ tel que Google Maps (comme le propose Comité touristique de la Vendée ), Yahoo! Maps, ou Windows Live Local de Microsoft ? Le Géoportail de l’IGN ? Faut-il bâtir 4 services ? Sur quels critères ? Celles des fonctionnalités existantes ou celles de fonctionnalités qui se transforment sans cesse et sur lesquels nulle n’a une vision précise à court ou moyen terme ? Comment mesurer les avantages et inconvénients de chaque solution ?

Comment même décider d’investir, alors que le kriegspiel entre les acteurs du web 2.0 ne permet à personne de prévoir comment évolueront les fonctions de chaque service, lequel fédèrera le plus grand nombre d’utilisateurs, ce que deviendront nos données et quel usage il en sera fait ? La collectivité doit-elle développer sa cartographie ad hoc, même si elle ne pourra jamais suivre le coût d’innovation que cela suppose et que ces géants sont capables d’y mettre ? Comment motiver le choix - et donc le coût - d’un service plutôt que d’un autre ? Sans compter que si le choix s’avère mauvais - par manque d’innovation technique ou par manque d’utilisateurs de la plate-forme -, cela nécessitera-t-il de tout jeter et tout recommencer ?…

Nous le disions déjà il y a plusieurs mois : il est temps pour le web 2.0 de grandir un peu.

Partager cet article

Repost 0
Published by SOUSSI Imed - dans SOUSSI Imed
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens