Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 15:28

Microsoft a officiellement inauguré aujourd'hui le "Microsoft Innovation Centre" premier (MIC) Nord Africain au sein du Pôle des Technologies de la Communication à El Ghazela à Tunis. Ce centre est le fruit du Partenariat stratégique signé il y a dix mois, entre le gouvernement et Microsoft, visant à développer l’industrie logicielle et renforcer la compétitivité du secteur.

 

Un pas de plus vers la société de l'information, une formulation de la stratégie tunisienne qui tend à instaurer une économie de l'intelligence et qui investit lourdement dans le capital humain de la jeunesse tunisienne.

 

Cette vision est ce qui ressort du discours inaugural de Monsieur Montassar Wali ministre des Technologies de la communication qui a vu l'intérêt d'une telle alliance pour élargir le champ de la coopération avec la plus grande entreprise au monde.

 

L'économie du savoir renforcera la compétitivité, impulsera l’exportation et ouvrira à notre pays de larges horizons d’emplois, d’augmentation salariale et de promotion sociale.

 

L'alliance à des multinationales est pour accélérer notre développement et favoriser le développement des nouvelles technologies Afin d'augmenter la R&D dans le pays.

 

En effet, dans notre pays, le secteur des TIC bénéficie d'un intérêt particulier dans la politique du Président Zine El Abidine Ben Ali, le but étant de faire de ce secteur un maillon important de l'économie du savoir, d'autant qu'il constitue l'un des éléments stratégiques de la politique de développement économique et social définie pour la période 2007-2016..

 

Cette politique insiste sur la notion «de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l’information utile aux acteurs économiques». A cet effet, elle s’attelle à consolider l’investissement dans le savoir et la R&D afin de relever les défis imposés par ces mutations et de consolider l’innovation et la créativité.

 

Le Centre d'Innovations de Microsoft

 

Parce qu'elle est déterminée à réunir les conditions nécessaires afin de concrétiser une interaction fructueuse avec les nouvelles mutations technologiques et d’exploiter les opportunités offertes. La Tunisie a formulé sa demande d'avoir son (CIM) lors de la signature des dernières conventions de partenariat avec Microsoft.

 

Le but est d'instaurer un secteur des TICs ouvert, concurrentiel, des services innovants et diversifiées avec la qualité requise, un haut débit pour tous et partout et une grande compétitivité du secteur privé.

 

Or, Microsoft pourra prendre une part active dans la mise en place de ce programme et dans d'autres tel que l'e-gouvernement, en particulier, avec le mécanisme d'identification électronique qui permet à un utilisateur authentifié d'accéder à un certain nombre de services administratifs en ligne.

 

En fait, la maîtrise du savoir et de la technologie est devenue un facteur essentiel du développement économique et social.

 

Avec 24 % de taux de contribution à la croissance totale du pays en 2005, le marché des télécommunications tire vers le haut la croissance du pays et justifie les importants investissements prévus.

 

Le but ultime de ce centre en Tunisie est de favoriser les rencontres entre les acteurs de l’innovation : Universitaires, Opérateurs d’incubateurs, Pépinières d’entreprises, Technopôles, Agences de Promotion des Investissements, Sociétés de Capital Risque et les experts de l’Intelligence Economique pour souffler un nouvel air dans les domaines de la création de l’entreprise innovante, du financement et du transfert de technologies en Tunisie.

 

A l'échelle mondiale Microsoft investit 20 % de son chiffre d'affaires dans la recherche et le développement - ce qui est sans équivalent dans le secteur. Microsoft adopte une vue à long terme en investissant non seulement dans le développement de produits mais aussi dans la recherche fondamentale et appliquée pour tous les domaines associés à l'informatique et au génie logiciel.

 

Pour la mise en place du MIC, Microsoft s’est associé avec HP Tunisie, Cisco Systems et Tunisie Télécom. Ces acteurs majeurs des NTIC ont contribué activement dans l’implémentation de l’infrastructure du data center du MIC, notamment par un apport significatif en termes de serveurs, solutions de stockage, équipements réseau et sécurité, réseau Wifi et connexion Internet très haut débit.

 

Que peut faire un Microsoft Innovation Center (M.I.C) ?

 

Fondée en 1975, Microsoft (cotée au NASDAQ sous le symbole MSFT) est le leader mondial du logiciel pour micro-ordinateurs. La société développe et commercialise une large gamme de logiciels, accessoires et services à usage professionnel et domestique. Ceci pour permettre à chacun d'accéder à la puissance de l'informatique depuis n'importe quel endroit et à n'importe quel moment, en utilisant l'outil numérique de son choix connecté à Internet.

 

Je suis très heureux d’annoncer l’ouverture de Tunis Microsoft Innovation Center  à Tunis, une première en Afrique du Nord… Nous travaillons avec le gouvernement tunisien pour faire du MIC une adresse d’excellence ou les idées se transforment en business » a déclaré Bill Gates, Microsoft chairman and Chief Software Architect, lors du lancement de cette initiative à l’échelle mondiale, à New Delhi en Inde.

 

Cette initiative appuiera la dynamique de développement durable, et participera activement dans la réalisation des objectifs de croissance du secteur, « Nous sommes à l’écoute de notre Gouvernement Partenaire, et appuyons fortement ses objectifs de croissance à long terme », ajoute Salwa Smaoui, Directrice Générale de Microsoft Tunisie.

 

Le Microsoft Innovation Center est un espace de collaboration, permettant aux développeurs, éditeurs de logiciels, étudiants, entrepreneurs et au Gouvernement de développer et déployer des solutions logicielles innovantes.

 

C'est un espace de collaboration, ayant pour mission de  stimuler l’innovation et l’entreprenariat, développer le capital intellectuel et renforcer le partenariat industriel en canalisant les synergies de Microsoft avec les différents acteurs de son écosystème: Gouvernement, Universités, Entreprises IT, et Partenaires Microsoft.

 

Le programme MIC s’insert dans le cadre d’une initiative mondiale intitulée Local Software Economy (L.S.E), déployée par Microsoft dans les pays et régions présentant un intérêt stratégique, à l’instar du Brésil, l’Allemagne, l’Afrique du Sud, le Japon, Dubaï, la Corée du Sud et le Portugal. 

 

Le centre de Tunis représente le premier déploiement de cette initiative en Afrique du Nord, et contribuera au rayonnement de la Tunisie comme pays leader dans les NTIC au niveau de la région.

 

Le but ultime du MIC est de créer un cercle vertueux, une chaîne de valeurs au sein de l’écosystème de l’industrie logicielle en assurant un accompagnement de bout en bout à ses différents acteurs, aussi bien en amont par l’implémentation de programmes pour les universités et les écoles d’ingénieurs, qu’en aval par le parrainage des startups et le soutien aux SSII et éditeurs de logiciels.

 

Partenaires du MIC Tunisie

 

Afin mener à bien la mission du MIC et réaliser les différentes initiatives et programmes prévus, Microsoft a développé des partenariats de premier plan avec des universités et partenaires financiers considérés comme chefs de file dans leurs domaines respectifs :  SUPCOM, l’INSAT, ESPRIT, Tuninvest Finance Group, BFPME et ACP

 

Ainsi  pour la mise en place du MIC, Microsoft a conclu un partenariat stratégique avec HP Tunisie, qui a contribué significativement dans la mise en place du Data Center, par l’apport de la dernière technologie de Serveur Blade et de solutions de stockage.

 

En outre, Cisco Systems et Tunisie Télécom, ont contribué activement dans l’implémentation de l’infrastructure du MIC, notamment par la mise en place des équipements réseau et sécurité, du réseau Wi Fi et de la connexion Internet très haut débit.

 

Pour soutenir ses partenaires, le MIC Tunisie envisage d'étendre ses partenariats avec les universités et les futurs pôles technologiques à l'intérieur du pays (l'intention est d'en créer dix en Tunisie).

 

Programmes du MIC Tunisie

 

Le Microsoft Innovation Center annonce une panoplie de programmes au bénéfice des universités, startups et éditeurs de logiciels. L’objectif est de permettre l’accès à des laboratoires et des programmes de formation technique et managériale, en vue de stimuler l’innovation, réaliser des développements spécifiques, et collaborer sur des sujets de recherche scientifique.

 

Les programmes du MIC structurent le soutien que Microsoft s’engage à apporter aux différentes entités potentiellement intéressées par cette initiative telles que:

 

·        Le Gouvernement

 

·        Les  institutions académiques

 

·        Les  startups

 

·        Les  SSII et éditeurs de logiciels

 

·        Les partenaires Microsoft.

 

Soutien au Gouvernement : à travers des cycles de formation prévus pour les architectes des grands systèmes d’information, ainsi que l’organisation de séminaires et workshops.

 

Soutien aux Institutions Académiques : Par la mise en place de programmes conçus pour les universités tels que « IT Academy », « Microsoft Student Partner », « Student to Business » et la collaboration sur le développement de modules de cours dans les cursus académiques… L’objectif étant d’enrichir les connaissances techniques des élèves ingénieurs et leur permettre de maîtriser les technologies Microsoft.

 

Microsoft se donne également le devoir d’améliorer l’employabilité des étudiants par la mise en place de programmes de certification et d’accueil de stage au niveau du MIC, chez les partenaires Microsoft et dans les MICs et MTCs (Microsoft Technical Centers).

 

Le numéro 1 mondial des logiciels capitalise sur le développement de la recherche scientifique comme catalyseur d’innovation, et œuvrera à collaborer sur des sujets de recherche scientifique avec les institutions universitaires.

 

Parrainage de Startups : à travers ce programme, Microsoft encourage l’esprit d’entreprenariat, en parrainant les idées de projets innovantes, présentant un fort potentiel commercial (en local et à l’export), et contribuant à la création des emplois.

 

Le parrainage se matérialise par l’inscription des startups retenues à « Empower Program », la formation sur les Best Practices et le Microsoft Solution Framework, ainsi que des formations en Management et Business Planning.

 

Par ailleurs, Microsoft met à disposition de ces startups les laboratoires du MIC, les associe à ses manifestations marketing et leur permet d’accéder aux banques et SICAR partenaires pour obtenir d’éventuels financements de leurs structures.

 

Soutien aux SSII et Editeurs de Logiciels : afin d’optimiser le cycle de développement des solutions logicielles, le MIC prévoit des formations pour les SSII et éditeurs de logiciels sur les Best practices et le Microsoft Framework ainsi que l’accès aux laboratoires et ressources du MIC.

 

En outre et pour assurer une visibilité aux entreprises retenues, la compagnie prendra en charge la participation de deux entreprises dans une foire régionale, au sein du stand Microsoft.

 

Microsoft collaborera avec les ISV pour créer des « Industry Clusters » et développer des solutions spécifiques pour des secteurs verticaux particuliers.

 

Soutien aux Partenaires Microsoft : à travers différentes initiatives conçues pour les partenaires Microsoft, le développement de proof of concept, la réalisation de démos et de maquettes, et le référencement de solutions développées par les partenaires sur le portail de Microsoft s’adressant au secteur public : http://www.partnersolutionmarketplace.com

Edification de la société du savoir en Tunisie.

 

La Tunisie possède un vivier remarquable de jeunes diplômés et cherche à prendre une place de proue dans le peloton des pays développés.  

 

L’effort de la Tunisie dans l’innovation technologique attire de plus en plus la  reconnaissance de la part de la communauté internationale concernant
notre expérience d'avant-garde et de la pertinence de notre approche en la matière..

 

En définitif, l’investissement dans les ressources humaines implique la création d’une infrastructure technologique et informatique performante, la diffusion de la nouvelle culture numérique et l’incitation à l’innovation afin de créer la société de l'information et l'économie de l'intelligence qui compensera la maigreur des ressources naturelles.

 

C'est cette société que la Tunisie oeuvre à édifier, à préparer et à en consolider les fondements en investissant dans l'enseignement, le savoir, l'éducation et les technologies nouvelles.

 

Il s'agit de faire en sorte que ce secteur accomplisse sa fonction de catalyseur du développement économique et joue le rôle déterminant qui lui est dévolu dans l'édification de la société du savoir.

 

Certains indicateurs (comme « diplômés en sciences et ingénierie/population entre 20-29 ans) montrent le fruit de la politique tunisienne en matière de formation : le pourcentage tunisien étant ici de 15,8%, identique à celui des pays les plus performants de l’Union Européenne (17,8% -UK-, 15,8% -France-, 15,6% -Irlande-).

 

LES DEFIS DU FUTUR

 

La Tunisie est face à un défi majeur, ce défi est celui d’une mutation cognitive et managériale endogène. On est déjà au cœur d’une ère de la compétence, de la qualification monétarisée, de l’expérience traçable et des références validées.

 

Pour cela, la  Tunisie doit édifier ses propres capacités à maîtriser les technologies mondiales et les adapter à ses propres besoins car tout pays qui ne parvient pas à utiliser efficacement la technologie risque fort de voir son niveau de développement reculer et de se retrouver en marge de l’économie.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens