Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 16:39

La Tunisie via le CNI (Centre national d’informatique), qui relève du ministère des Technologies de la Communication- vient de signer un marché de gré a gré de 15 millions de dinars tunisiens sur 3 ans avec le leader mondial de logiciels, en l’occurrence Microsoft, et ce pour régulariser et équiper l’administration publique des licences permettant l’utilisation des produits Microsoft.


Ce développement est d’autant plus important, que jusqu’à récemment la stratégie inscrite par
la Tunisie au 11ème Plan de développement économique et social insistait sur l’utilisation des logiciels libres. Une démarche expliquant le fait que le ministère des Technologies de la Communication soit flanqué d’un secrétariat d’Etat chargé de l’Informatique,! de l’Internet et des Logiciels Libres.

Donc, la signature de cette convention avec Microsoft nous pousse à poser une question essentielle : le CNI fera-t-il la même démarche avec les autres éditeurs de logiciels, notamment Symtantec, Oracle, SUN ou IBM ?
 

D’ores et déjà, on croit savoir que plusieurs SSII tunisiennes ont salué cette initiative mais demandent que l’Etat fasse en direction des éditeurs locaux de logiciels dans le cadre des PPP (partenariat public/privé) le même geste qu’avec Microsoft,  et que le CNI ou tout  autre organisme contracte pour un montant égal ou supérieur auprès des SSII des solutions logicielles développées et conçues en Tunisie. Car ces entreprises estiment que cela est de nature à développer l’emploi dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, un secteur considéré aujourd’hui par beaucoup comme recelant un réel potentiel de développement et d’exportation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens