Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 12:00

SharePoint 2010 apporte son lot de nouveautés. La partie ECM (Entreprise Content Management) n’est pas en reste.

Ce pan fonctionnel, disponible dans sa version SharePoint Server 2010, est un des éléments de la rosace SharePoint à avoir connu le plus d’améliorations. Cet article vous en présente les principaux atouts.

 

Une gestion documentaire organisée et structurée


Les ensembles de documents

L’ensemble de documents, ou « documents set » en anglais, est une sorte de dossier sur-vitaminé. En effet, il propose :

• Une page d’accueil personnalisable affichant les documents et propriétés partagées,
• de spécifier quels sont les types de documents qui peuvent y être ajoutés,
• de contenir à sa création un certain nombre de documents prédéfinis,
• et surtout de voir tous les documents présents comme une seule unité logique dont on peut capturer une version globale et exécuter des workflows.

Ainsi, dans les cas tels que des réponses à appel d’offre, des contrats ou documents de vente, la gestion de ces fichiers devient plus facile et plus claire.

Taxonomie et mots-clés

Derrière ces deux termes un peu barbares se cachent deux concepts de marquage de documents :

• la taxonomie permet de classifier vos documents selon une hiérarchie préétablie, comme un arbre de compétences, des secteurs d’industrie ou encore des zones géographiques,
• les mots-clés (aussi appelés « folksonomie ») consiste à associer des mots-clés à du contenu d’une manière plus souple sans hiérarchie spécifique.

Vous pourrez indépendamment utiliser l’un ou l’autre, voire les deux conjointement, afin d’enrichir vos contenus et créer des plans de classement. C’est au nouveau service de métadonnées gérées que l’on doit ces mécanismes, ce service pouvant être partagé par plusieurs collections de site et applications web pour assurer la cohérence de vos données.

 
Métadonnées et organisateur


Pour pouvoir naviguer plus logiquement et plus efficacement dans vos bibliothèques SharePoint, notamment avec l’utilisation de la taxonomie, vous pourrez activer cette fonctionnalité pour afficher vos documents par type de contenu, catégorie mot-clé, ...

L’organisateur de contenu

Il arrive que l’on se sente parfois un peu perdu lorsque vient le moment de trouver le meilleur endroit pour déposer son document. L’organisateur de contenu est là pour vous aider : vos fichiers seront routés grâce aux règles que vous établirez en quelques clics, redirigeant les documents dans un sous-répertoire ou dans une autre bibliothèque en vous basant sur ses métadonnées, le nombre d’éléments du répertoire courant ou la date de dernière modification.

Les types de contenu d’entreprise

Une des restrictions des types de contenu proposés dans la version précédente était qu’ils n’étaient disponibles que pour la collection de sites courante, sauf à passer par la case développement. SharePoint 2010 offre désormais la possibilité de recopier un certain nombre de types de contenu d’une collection source vers d’autres collections « consommatrices », homogénéisant par là même la structure du contenu de vos sites.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bellagha jamil 14/05/2011 13:34



Bonjour;


J'ai assisté récemment à une démonstration du produit Streamserv, c'est un outil de gestion de contenu d'entreprise (entreprise Content Management), puissant : pour résumer cet outil detecte
n'importe quel forme de document (text, pdf, table, odbc, sms, email ...) il traite le(s) document(s), il peut les transformer les relooker .... et livre les outputs sous des formes divers (text,
pdf, table, odbc, sms, email ...), imaginez donc toutes les ramifications possibles, les jobs, les process, avec un paramétrage très fin, le scheduler inclus .. je commence donc à manipuler ce
produit .. belle découverte.


entre autre j'ai testé un autre produit similaire (christiansteven), un puissant scheduler à imbriquer avec crystal report  .. ceci dans l'attente de voir un tableau compratif des différents
ECM.



Bahri Nadhem 01/05/2011 20:17







IBM propose le « Cloud
Computing » pour un vote électronique sécurisé le 24 juillet






Lors d’une conférence de presse organisée le 29/04/2011 à Gammarth, IBM Tunisie a présenté sa première communication-média autour de son offre du « Cloud Computing » après la
révolution du 14 janvier 2011.


Mme Selma Turki, responsable des offres « IBM Global Technology Services », sur le Moyen-Orient et l’Afrique et « Cloud Services Leader » a déclaré qu’IBM pourra garantir à travers
l’approche du « Cloud computing » un vote électronique accessible à tous les tunisiens et sécurisé pour les élections de l’Assemblée Constituante le 24 juillet prochain.


Mme Turki a présenté le concept « Cloud » aux journalistes tout en montrant ses caractéristiques, ses étapes et les pré-requis nécessaires pour l’adopter.


« Nous avons une approche consultative, pas une approche produit comme celle de Microsoft. Le cloud comme produit ne constitue qu’une étape dans notre vision qui est plus globale. » a
ajouté Mme Turki pour montrer la spécificité de l’offre « Cloud » d’IBM par rapport à celui de Microsoft.


Dans notre reportage vidéo, vous découvrirez les spécificités du « Cloud computing d’IBM », IBM et la recherche technologique en Tunisie et comment le vote électronique est possible par
le « Cloud »:


Le Cloud Computing, marché en pleine expansion, constitue un des quatre secteurs prioritaires d’IBM qui a lancé cette initiative il y a cinq ans.


Dans le contexte actuel, IBM Tunisie considère que le Cloud Computing comme une opportunité pour les entreprises tunisiennes, notamment les jeunes entreprises en phase de lancement, qui en
l’adoptant, focaliseront davantage sur l’innovation et l’investissement dans le capital humain, en minimisant les investissements dans l’infrastructure.


Aujourd’hui, IBM Tunisie investit considérablement dans les ressources lui permettant d’accompagner ses clients et partenaires dans leur démarche relative à la mise en place du Cloud
Computing. La compagnie dispose de l’offre la plus complète, propose tous les modèles de déploiement possibles : privé, public et hybride, et  offre à ses clients une véritable expertise sur
ce marché de par son antériorité mais également de par ses investissements dans le monde.


Preuves de cette importance :


-  En 2010, IBM a dénombré sur son Cloud plus de 4,5 millions de transactions client


-  IBM vient ainsi d’annoncer un investissement de 38 millions de dollars dans l’ouverture à Singapour de son cinquième centre Cloud


-  IBM possède par ailleurs 11 laboratoires dédiés au Cloud dans le monde (USA, Royaume Uni, Chine, Inde, Corée, Japon, Irlande, Afrique du Sud, Brésil, Hong Kong et Singapour)


-  En France, IBM a investi en 2009, 300 millions de dollars pour l’ouverture de 10 data-centers hautement sécurisés


-  IBM vient d’ouvrir également en France un centre Cloud de compétences par industrie sur son site de La Gaude


-  Un dernier point fort concerne la sécurité liée au Cloud Computing : IBM possède une maîtrise inégalée et l’offre la plus complète du marché à tous les niveaux, y compris en
continuité de services. En 2010, IBM a géré plus de 13 milliards d’événements de sécurité pour plus de 4000 clients par jour.


Dans ce contexte, IBM annonce aujourd’hui une nouvelle étape majeure dans l’évolution de son offre Cloud avec plusieurs innovations :


* IBM Smart Business Cloud – Nouvelle génération des plateformes Cloud IaaS / PaaS qui supportent la flexibilité financière et opérationnelle d’un Cloud Public avec la sécurité
et les services de support d’un environnement privé.


http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/34197.wss


* IBM Cloud Workload Deployer – Logiciel pour concevoir et déployer des architectures Cloud Privé de manière rapide et efficace. Les interfaces graphiques de cet outil viennent
supporter la suite IBM logicielle pour la construction des environnements Cloud Privé.


http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/34199.wss


* Open Cloud Standards Alliance – IBM rejoint un groupe de travail constitué de plus de 25 entreprises mondiales comme AT&T, Lockheed Martin, ADP, StateStreet pour
standardiser l’approche Cloud et faciliter l’adoption de ce nouveau modèle de Delivery en termes de standards d’interopérabilité, architecture de référence, sécurité et compliance – http://cloudcustomercouncil.org/


http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/34198.wss


* Social Business in the Cloud – IBM enrichit son offre SaaS LotusLive avec de nouvelles fonctionnalités et capacités, et un focus sur les activités de social businness et le
collaboratif. De nouveaux clients bénéficient aujourd’hui de ces services comme American Airlines, Aviva, Carfax, Costco, Frito Lay, IndiaFirst Life Insurance Co., Scott Trade, Shriram Transport
Finance Company., Walt Disney World, et 7Eleven.


http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/34201.ws



Articles Récents

Liens