Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 20:00

Avant de se demander quel CMS, expliquons déjà pourquoi un CMS ? En effet, on peut coder "from scratch" ou avec un framework ou un environnement de développement, comme Zend Framework ou Symfony.

En théorie, le système idéal serait un Framework qui implémente MVC (model/view/controller). Dans le monde PHP, c'est Symfony qui est un des plus prometteur dans ce domaine. Mais il y en a une bonne dizaine d'autres.

Il faut quelques jours (à temps plein) pour apprendre à s'en servir.
Par exemple, en suivant ce tutoriel, on arrive théoriquement à faire un site web 2.0 pour une durée estimée de 24 heures (soit une heure par jour pendant 24 jours) :
http://www.symfony-project.org/askeet/1_0/24
En dehors de PHP, la communauté la plus active est Ruby On Rail. On trouve de nombreux débats sur l'intérêt ou non de passer à Ruby. Mais comme PHP5 et PHP6 sont équipés pour être aussi efficaces que Ruby, et que l'on peut coder objet et MVC avec PHP, je n'étudierai pas d'autres pistes que celles construites avec PHP.
C'est bien noté que la productivité d'un développeur ROR est meilleure, toutefois cela reste à mesurer en prenant en compte tous les autres paramètres (par exemple : infrastructure technique du serveur, disponibilité de librairies et de codes, disponibilité des compétences).

La guerre des langages continue de faire couler beaucoup d'encre virtuelle, et c'est à mon avis une question complètement annexe. On se focalise inutilement sur le langage alors que les choix sont faits aux deux autres extrémités du problème. Pour faire simple, disons que ces deux extrémités sont l'infrastructure technique et l'IHM. L'infrastructure est déterminante parce qu'on ne choisi jamais vraiment sur quel serveur et avec quelles bases de données ou applicatifs existants le projet devra vivre. A l'autre extrémité, l'interface utilisateur et la qualité de l'implémentation des fonctionnalités est critique parce que c'est la seule chose qui compte vraiment pour les clients ou les utilisateurs. Et en général, ce sont eux qui payent.
C'est pourquoi il existe des projets en .Net, Java, Coldfusion, Flex, Flash, Zope, Ruby... etc.

Ce n'est donc pas PHP que je choisis, mais le fait d'avoir à ma disposition des serveurs administrés par des professionnels pour quelques Dinars, un choix d'applicatifs incroyables avec des interfaces web efficaces et innovantes. Mais surtout, ce sont des milliers de développeurs, webmasters, graphistes et entreprises sur lesquels je peux compter en cas de problème.

Je choisis l'écosystème PHP


Restons donc sur un chemin bien balisé : Linux, Apache, PHP, MySQL.
On trouve facilement les compétences, des projets réussis et les infrastructures sont disponibles.

Coder à partir de briques de base est effectivement la meilleure solution si on part de rien, si on dispose des ressources nécessaires et si on est un peu victime du syndrome NIH (Not Invented Here). Partir "from scratch" alors que justement, depuis Linux, toute l'évolution de l'Open Source vise à fournir des outils de plus en plus proches des besoins de l'utilisateur final est un peu paradoxal.
Justement, avec le nombre incroyable d'outils "prêts à l'emploi" il doit bien y avoir la perle rare !
Mais ce graal est bien une utopie. Il faudra rester pragmatique et faire des compromis. Soit.

Abandonnons ici l'idée d'utiliser un framework MVC ou le Zend Framework. Cela nécessite clairement des compétences professionnelles de haut-niveau et le recours à un prestataire spécialisé, freelance ou SSII.
Cela pose d'autre part le problème de la maintenance et de l'évolution de ce code. En effet, même si il est développé dans les règles de l'art, il faudra bien le gérer au quotidien et le faire évoluer.

Je choisis un CMS PHP

Je ne veux pas partir de zéro, même avec une librairie ou un framework. Je veux un système sur lequel je puisse réellement m'appuyer, et qui pourra être mis à jour. En clair, cela s'appelle un CMS : Content Management System, ou une variante d'un tel logiciel.

Il nous reste donc un grand nombre de CMS à tester. Quels critères pouvons-nous bien utiliser pour les départager ? Comment savoir si tel ou tel tout nouveau projet n'est pas la "killer app" de demain ?
Nous ne savons pas ce qu'il faut pour réussir à tous les coups, mais en revanche, nous avons une idée de ce qu'il ne faut pas faire.
Les critères déterminants sont :

  1. fonctionnalités, parmi celles dont on a besoin, il en faut le plus possible, y compris et surtout la possibilité d'avoir une IHM au top niveau,
  2. stabilité et robustesse, sans cela, on ne peut pas développer des compléments ni faire de paramétrages en confiance,
  3. modularité, pour pouvoir gérer des mises à jour et segmenter les problèmes, respecter la charte de codage et documenter son code,
  4. communauté, si il n'y a personne pour soutenir le projet et y contribuer alors il n'a pas d'intérêt. Les innovations vont beaucoup trop vite,
  5. licence libre : la possibilité juridique de l'utiliser et le modifier sans avoir de droits à payer.

Détaillons donc ces différents critères.

Version stable et exemples de sites en production

Le risque est très grand de partir avec un outil instable qui ne montre pas des sites opérationnels. Cela signifie inévitablement qu'il faudra se plonger dans de nombreux aspects du code pour compléter ce qui manque. On se place dans une situation très incertaine et surtout, on ne dispose pas d'un outil véritablement opérationnel, là, maintenant, tout de suite.
Les versions dont le numéro est inférieur à 1.0.1 sont en général à garder pour la veille technologique.
Les produits qui ne montrent pas au moins un site a fort trafic en dehors de celui de l'auteur du logiciel sont probablement suspects.
Nous pouvons donc exclure la grande majorité des systèmes, en assumant le fait que, peut-être, nous avons raté quelque chose d'exceptionnel. Mais on garde en veille ceux qui semblent les plus prometteurs.

Fonctionnalités

La liste des fonctionnalités minimales qui est demandée à un CMS est assez longue. Elle dépend évidemment de ce que l'on veut en faire mais l'indispensable est certainement :
  • Pages accessibles (SEO, RSS, CSS...). Un site qui n'est pas au minimum optimisé pour le référencement naturel est quasiment condamné à rester invisible. Il doit également être accessible pour tout ce qui va venir le visiter, en premier lieu les humains qui vont le regarder, mais aussi les agents, robots, téléphones mobiles etc...
  • Gestion des utilisateurs (inscription, rôles...). Comment imaginer un site web qui ne puisse pas s'adapter à mon cas particulier ?
  • Gestion évoluée des contenus (textes, images, sons, vidéos). Appelons cela des "contenus", même si ce terme est théoriquement à bannir. Mais il s'agit bien de fournir des informations à des clients, ou leur permettre d'en échanger. Il est peu probable que l'on puisse se satisfaire de codes ASCII ou HTML. Il est donc indispensable d'avoir des dispositifs efficaces de gestion de l'information (visualisation, tagging, arborescence, navigation, recherche... etc).
  • Interface graphique (possibilités de personnalisation). Pour jouer sur la corde sensible de vos visiteurs, les fidéliser, leur faire plaisir, vous devez être agréable à regarder n'est-ce pas ? Avant de vous lire, ils vous regardent. Et ils vont décider en quelques secondes. Si vous n'avez pas une interface soignée, vous n'avez pas tous les atouts de votre côté.

Si il manque un seul de ces éléments, le CMS est à oublier. Ensuite, on a besoin d'autres fonctionnalités, c'est pourquoi il est important de les préciser avant de commencer à répertorier les CMS candidats. La différence peut se faire sur des détails mais aucun compromis n'est possible sur les points précédents.
Les besoins peuvent être par exemple : géolocalisation, affichage sur un mobile, gestion de formulaires, bases de données, de documents, exportations et importations, génération de documents, workflows, édition, wiki, forum, images et photos, streaming vidéo...
On voit très rapidement que le nombre de détails et de fonctions à mettre en place sur un site web est très rapidement énorme. Plusieurs centaines d'éléments sont à orchestrer pour le moindre site. Cela milite donc encore plus pour l'utilisation d'un CMS mature. Est-ce que je suis sûr de pouvoir coder tout cela moi-même avec Zend Framework, CakePHP ou Symfony ? Ok, demain, sans doute...

Modularité

Le système doit apporter toutes les fonctionnalités requises pour un site web en ce qui concerne son interface tout en étant codé de façon irréprochable. Cela fait deux critères mais qui se rejoignent. Un système de modules ou de plugins s'avère indispensable pour configurer des fonctionnalités avancées, parce que tout le monde ne veut pas les mêmes. Mais un tel système est très complexe. Il est donc indispensable de se prémunir contre les bugs, les incompatibilités et les dégradations de performances en utilisant un code très structuré.
Excluons donc tous les systèmes pour lesquels les avis de professionnels sont négatifs ou mitigés en ce qui concerne la qualité du code.
Des mots clefs comme "API" et "XML" sont difficile à ignorer. Si la documentation du logiciel ne mentionne rien sur ces sujets, il est probable qu'il ne soit pas très modulaire.
Parce que justement, il restera toujours quelque chose de spécifique à coder, il est vital de disposer d'une infrastructure modulaire. Cela permet de préserver la possibilité de mise à jour de l'application et la mise en place de fonctions spécifiques. Ce sont les compromis faits pour satisfaire ce dilemme majeur qui sont déterminants. Et c'est donc sur ce point que l'on peut juger de la différence entre plusieurs CMS. On voit donc que selon la finalité et la complexité des projets, on doit bien sûr préconiser des CMS différents.
Il est également important de constater que les modifications et adaptations "sauvages" ou tout simplement non documentées d'un CMS ne permettent pas de s'en sortir dans la durée.
Cela peut provenir de l'équipe de développement, qui n'a pas le temps ou les compétences disponibles, ou du CMS, qui n'est pas assez paramétrable pour y implémenter les fonctionnalités demandées.

Communauté

Un logiciel Open Source avec une licence libre ne peut vivre qu'avec une vaste communauté d'utilisateurs et de développeurs. Une communauté internationale est donc un signe de vitalité d'un projet. Les CMS qui sont uniquement francophones ne peuvent pas espérer rivaliser avec les autres parce qu'ils n'arriveront jamais à regrouper assez de compétences. A contrario, il est important de disposer d'une communauté d'utilisateurs francophones qui s'affiche. Cela est au moins la preuve que le logiciel en question fonctionne en français.
La diversité de la communauté est très importante. On ne pourra rien faire si il n'y a que des informaticiens. On ne pourra rien faire non plus si il n'y a que des graphistes. Il est utile aussi de ne pas être trop marqué par une communauté métier, par exemple le monde de l'éducation (Moodle, Elgg...) ou les journalistes (Spip). A long terme, cela représente beaucoup de risques.

Open Source avec Licence Libre

Si on ne prends pas un outil Open Source, on se retrouve dans un des cas précédents où l'on dépend d'un prestataire pour faire évoluer son produit. Eliminons donc tous les produits qui ne sont pas vraiment Open Source, c'est à dire qui ne sont pas développés par une communauté libre qui affiche clairement son objectif de pérennité de la licence. Bien entendu, cela n'exclus pas des services professionnels autour du projet, comme par exemple Zend et PHP. Mais les projets supportés exclusivement par une entreprise ou qui ressemblent à des versions de démonstration pour tester le marché sont à éviter à priori.

Déploiement, installation et exploitation

Enfin, je rajoute quelques points qui ne sont pas forcément cruciaux, mais qui peuvent avoir leur importance. Est-ce que l'on dispose d'un système d'installation ou de configuration automatisé ? Quelle est la taille du logiciel ? Est-ce qu'on peut l'installer sur un hébergement mutualisé classique ? Est-ce qu'il existe un système de mise à jour, de gestion de versions ?
Bref, quand la versions .gz du logiciel fait plusieurs dizaines de Mo, qu'il faut modifier la configuration de Apache et installer des logiciels spécifiques sur le serveur, il est nécessaire de bien vérifier si c'est de ce logiciel dont on a besoin.


Liste des CMS PHP candidats


Comment construire cette liste ? Par chance, il y a beaucoup de journaux et de sites web qui répertorient les CMS PHP.
Ceux qui ont une antériorité suffisante, c'est à dire quelques années, sont assez visibles sur le web pour que l'on puisse en faire la liste.

Nous avons donc : Spip, Joomla, Typo3, Drupal, CMSMadeSimple, PhpNuke, Guppy, ModX, EzPublish, Midgard.
En ajoutant deux logiciels supplémentaires : Wordpress et DotClear, parce que cela peut servir à faire des sites web simples.
Et enfin, un ajout du mois de mars 2008 suite à un commentaire avisé : Xoops.
Signalons également ici Elgg, parce que c'est un logiciel de gestion de communauté qui est basé sur les technologies des blogs et qui est très prometteur.

Cette liste est provisoire et elle devra être revue avec les logiciels PHP les plus utilisés.
Les autres logiciels potentiellement polyvalents mais non retenus ici sont :
  • Les wikis
  • Les logiciels de e-commerce
  • Les héritiers de PhpNuke tels que Xoops
  • Les groupwares divers, logiciels de gestion de projet, outils collaboratifs (Simple Groupware...)
  • les logiciels d'enseignement à distance (Moodle...)

Il y a aussi ceux que je n'ai pas testé en détail récemment (comme par exemple Copix) où ceux dont j'ignore l'existence. Rien que sur Sourceforge, on trouve plusieurs centaines de projets de CMS PHP.


A partir d'ici, c'est à vous d'écrire la suite, mais donnons un exemple :

Eliminons...


  • Les plus anciens, réputés "usines à gaz", pour lesquels le travail d'apprentissage et l'investissement en temps n'est probablement pas à la hauteur des résultats par rapport à une approche radicalement innovante (ROR ou Symfony). On enlève donc Midgard et Typo3, malgré tout le bien que l'on peut en penser.
  • On enlève aussi PhpNuke (et presque tous ses clones) parce que la recette n'est plus à la mode et à cause de trop de problèmes d'architecture.
  • Les plus simplistes ou incomplets ou trop jeunes sont également à retirer : Guppy, ModX, CMSMadeSimple.
  • Spip, par son côté trop franco-français et son système de méta langage est également exclus. Trop spécifique et probablement vieillissant. C'est quand même une solution très bien adaptée aux "sites éditoriaux".
  • Wordpress reste un bon candidat pour réaliser des blogs ou des sites de quelques pages. On le retire tout de même de la liste. Même si pour certaines fonctionnalités il est possible de trouver des plugins incroyables.
  • Elgg est un framework d'applicatif web de réseau sociaux très prometteur mais encore instable et avec une communauté balbutiante. Pour un vrai projet en production, c'est un risque trop important à prendre. Il est donc exclus provisoirement.
  • Les logiciels conçus pour publier des blogs s'avèrent très performants comme CMS simples. En dehors de Wordpress, DotClear est également une très bonne solution. Mais même si l'on peut pousser les limites du blog à l'extrême et utiliser ou programmer des plugins très particuliers, dans certains cas, cela sera insuffisants.
  • EzPublish est une solution complète avec un support francophone très actif.  eZ publish intègre en standard des fonctionnalités comme le e-commerce. Les eZComponents en font un framework qui ressemble par certains aspects à Symfony ou Zend Framework. Cela reste une solution assez lourde. Le code source fait difficilement moins de 30 Mo.
  • Reste le duo Joomla et Drupal. D'après les rumeurs des blogs de geeks, sur la robustesse et la solidité, c'est Drupal qui l'emporte. Pour la facilité de prise en main et la rapidité de déploiement, c'est Joomla. Pour un projet conséquent et avec des fonctionnalités spécifique à intégrer, c'est donc Drupal qui l'emporte.

En conclusion


Le meilleur candidat pourrait être Drupal dans la catégorie "CMS classique". Pour un site encore plus complexe il y a donc eZ Publish. Et pour un site plus simple, Wordpress.
Ce n'est pas encore gagné, il reste à mettre en place un prototype pour vérifier que toutes les fonctionnalités souhaitées peuvent être implémentées avec cet outil. Plusieurs jours sont nécessaires pour installer une plateforme de test, identifier les modules à installer, apprendre à configurer le système, mettre en place les interfaces et les thêmes... etc.

Reste donc à vérifier si ce choix correspond à mon projet web. Et c'est donc ici que je m'arrête. Parce que pour répondre à cela, il faudrait définir ce projet et vérifier comment implémenter chacun de ses éléments. Sachant qu'il y aura plusieurs façons de le faire...

Les CMS cités ici sont tous très utilisés et restent de très bons choix. Mais vous devrez constituer votre propre grille d'analyse en fonction de vos besoins et de vos ressources.
Source http://www.phpfrance.com

Repost 0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 09:35

Fan 2008


 
Pour LA PREMIERE FOIS en AFRIQUE !

le 10 & 11 mai... PREPAREZ VOUS !


Le Festival des Animations Numériques de la ville de Nabeul (Tunisie). Il se tiendra pendant le mois de mai au centre culturel Neapolis de Nabeul.
 Lancé en 2006 suite à un accord de jumelage entre  l’Association de Solidarité Numérique de  Nabeul (ATSON) et l’association Belge "Synthesis" 
spécialisée dans la vulgarisation des techniques 3D, le Festival des Animations Numériques, FAN ,est devenu l’événement incontournable des passionnés
et des professionnels de l’imagerie numérique. La ville de Nabeul s’avère la plateforme adéquate pour les accueillir chaque année.

Les Studios Georges LUCAS, ILM présenteront leur histoire, et l'histoire des effets spéciaux, ainsi que les secrets des plus grands films.
Les Studios Georges LUCAS, ILM présenteront leur histoire, et l'histoire des effets spéciaux, ainsi que les secrets des plus grands films.
....
Une exclusivité proposée par CGItrainer et l'ecole agréée Autodesk © , NETINFO

Mais AUSSI :

Vincent PAPAIX vous proposera des initiations GRATUITES sur After Effects CS3.

3h de projection d'image de synthèse durant 2 jours, mise en boîte pas
SYNTHESIS

C'est aussi l'occasion de visualiser quelques films sélectionnés dans le cadre du SIGGRAPH.

Cours GRATUITS sur 3dsMAX et COMBUSTION donnés par Jean-Yves Arboit.

...etc...

OBJECTIFS

  • Faire découvrir les différents domaines d’application de la 3D et des effets spéciaux: l’industrie, le design, le cinéma, la publicité, le jeu vidéo, l’architecture, la médecine, etc.
  • Dévoiler les secrets des derniéres réalisations de l’imagerie nuérique
  • Présenter les nouveautés (Hard, Soft et techniques) du domaine de l’imagerie 3D et des effets spéciaux
  • Promouvoir les compétences dans le domaine de l’image de synthése et des effets visuels
  • Découvrir les nouveaux métiers de l'imagerie 3D et des effets spéciaux
  • Montrer les spécificités du milieu de la production 3D et des effets visuels
  • Exploiter les techniques 3D pour la promotion du patrimoine culturel tunisien.

Nabeul, capitale du Cap-Bon tunisien, jouit d’une panoplie d’atouts indéniables qui suscitent l’intérêt des créateurs numériques.
Son emplacement géographique a fait d’elle une destination touristique privilégiée., La variété de ses activités artisanales dont
la céramique et la poterie ainsi que la richesse de son patrimoine culturel constituent les atouts majeurs de la ville.
Nabeul est aussi un pôle universitaire attractif et compétitif dans les domaines des technologies de l’information et de la communication.

Le centre culturel Neapolis de Nabeul deviendra l’espace de rencontre des créateurs numériques, professionnels et amateurs, ainsi
que du grand public, tous  attirés par les animations 3D et les effets spéciaux.

Des séminaires, des tables rondes, des ateliers et des projections des meilleures réalisations 3D et  effets spéciaux se succèderont
durant les deux jours du festival.

Fan2008 sera la vitrine des compétences du domaine de l’imagerie numérique. Il permettra aux entreprises économiques, notamment les
agences de communication, de capter les jeunes talents conformément à leurs besoins spécifiques.



TABLE RONDE


Au tour de cette derniére, experts et professionnels se réuniront pour discuter des impératifs techniques et des nouveautés de l'industrie
de l'image. Elle sera aussi une occasion pour l'échange et le partage d'expérience.



BOURSE D'EMPLOI 3D et EFFET SPECIAUX

Sachant que Fan est un lieu de rencontre privilégié, les amateurs et les jeunes diplômés en audiovisuel 3D auront l'opportunité de démontrer
aux professionnels présents ( tel ILM ... )leurs compétences et leurs motivations. C'est une occasion pour les jeunes talents afin de projeter leurs travaux
et de côtoyer les professionnels du marchéde l'imagerie numérique. Plus qu'un lieu de rencontre, Fan2008 est aussi un espace de recrutement
où professionnels et futurs employés auront l'occasion d'exprimer leurs besoins respectifs sans intermédiaires.

Repost 0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 11:00

 

          

Le visage de l’Internet mondial a changé. C’est la dernière étude de l'institut ComScore, "Digital World: State Of The Internet", publiée le 18 mars qui le confirme. Les 183 millions d’Américains sur le net ne représentent plus que 21% du nombre total des internautes dans le monde. Ils pesaient pourtant 66% en 1996. L’anglais n’est plus utilisé que dans 45% des pages du world wide web. Contre 75% en 1998.

 

C’est désormais l’Asie qui se taille la part du lion avec 308 millions d'utilisateurs du web. Puis l’Europe, avec 232 millions de connectés, suivie de l’Amérique latine, qui, avec ses 59 millions, arrive en troisième position. L’Afrique et le Moyen-Orient sont classés dans une même catégorie et rassemblent 40 millions d’internautes. Un progrès, tout de même, puisque cette même région n’en comptabilisait que 33 millions en janvier 2007. C’est cependant notre zone qui arrive en tête en termes de croissance, avec un taux de 20%.

 

Pas de surprises en ce qui concerne les moteurs de recherche. Google est toujours en tête, talonné par Yahoo, et par le portail chinois Baidu en troisième position.

Repost 0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 22:22
  

Vous êtes étudiant ? N’attendez pas pour télécharger* gratuitement et utiliser les deniers logiciels professionnels de développement, de conception ou encore de gestion de projet !

             >> Téléchargez* gratuitement les logiciels ! <<

Les technologies et les logiciels Microsoft sont au cœur des entreprises et donc de votre vie professionnelle de demain.

Pour être fin prêt pour votre futur job et réussir tout au long de vos études, Microsoft offre gratuitement aux étudiants une sélection de logiciels, qui sont des versions complètes, légales et illimitées dans le temps.

Vous pouvez même continuer à utiliser ces logiciels après vos études dans la mesure où ce n’est pas dans un cadre commercial.



Comment télécharger ces logiciels gratuitement ?

Vous êtes étudiant ou lycéen mais sans possession d’une carte ISIC ou non-inscrit à un des établissements évoqués ci-dessus ?

Nous vous invitons à accepter les modalités d’inscription et à remplir ce formulaire d’inscription* et vous recevrez un email avec les informations pour vous connecter au site de téléchargement gratuit dans un délai de 3 semaines, le temps de valider votre statut d’étudiant.



Quels logiciels sont disponibles gratuitement ?

Outils de développement Microsoft :

Visual Studio S2008

Visual Studio est le couteau suisse de la programmation informatique. Offrant un environnement sécurisé et fiable, ces solutions professionnelles vous permettent de programmer toutes sortes d’équipements, que ce soit un téléphone portable ou un robot, et de créer votre propre page Web.

   · Visual Studio 2005 Professional
   · Visual Studio 2008 Professional

Informations, ressources et formations disponibles
Informations, ressources, formations disponibles sur le site des développeurs !


Outils de conception Microsoft :

Expression Studio

Grâce à cette suite d’outils polyvalents, vous pourrez réaliser des créations vivantes à l’aide de nouvelles conceptions de site Web dynamiques et d’un contenu numérique plus performant, en incluant des animations, des images et des photographies.


Expression Studio, comprend :


   · Expression Web

     Créez un site Internet à votre image !
   · Expression Blend
     Créez des interfaces utilisateur attrayantes et collaborez avec les développeurs !
   · Expression Design
     Créez vos propres éléments graphiques !
   · Expression Media
     Encodez et cataloguez vos photos et vidéos !

Informations, ressources et formations disponibles
Informations, ressources, formations disponibles sur Expression Studio !


Ressources de plateforme Microsoft :

Windows Server 2005

Servant de fondation aux plateformes de développement et de conception, les produits suivants offrent un environnement sécurisé, fiable et facile à administrer qui vous aide à concrétiser rapidement vos idées.




   · SQL Server 2005 Developer Edition :
     Managez votre base de données et initiez-vous à la business intelligence !
   · Windows Server 2003 Standard Edition
     Gérez, administrez et virtualisez des serveurs et des applications !

Informations, ressources et formations disponibles
Informations, ressources, formations disponibles sur le site des informaticiens !


Logiciels de bureautique élaborés Microsoft :

Office

En plus des outils de base de la suite Microsoft Office 2007 que sont Word, Excel et PowerPoint, disponibles à prix réduit pour les étudiants, il existe d’autres outils qui sont nécessaires pour développer votre efficacité pendant ou après les cours et en particulier pour vous aide dans la prise de note, la schématisation de vos idées ou encore la planification d’un projet.



   · Microsoft Office OneNote 2007
     Organisez, réutilisez et partagez vos notes à tout moment !
   · Microsoft Office Visio Professionnel 2007
     Clarifiez vos idées et donnez vie à vos concepts !
   · Microsoft Office Project Professionnel 2007
     L'outil idéal pour planifier et gérer vos projets !

Attention, pour l’instant, ces 3 logiciels ne sont disponibles que pour les étudiants passant par le formulaire d’inscription !

Informations, ressources et formations disponibles
Ressources et formations sur le site Microsoft Office Online !


Si vous avez des questions sur cette offre de téléchargement gratuit de logiciels pour les étudiants, n’hésitez pas à nous contacter !

* L’inscription à ce service de téléchargement gratuit réservé aux étudiants et lycéens requiert l'enregistrement de votre profil. Cet enregistrement ne vous prendra que quelques minutes. Vous pourrez à tout moment consulter ou modifier vos données personnelles. Si les informations sont exactes et après la vérification de votre éligibilité à ce service en tant qu’étudiant, vous recevrez un email avec les informations pour vous connecter au site de téléchargement. Ce processus peut durer jusqu’à 3 semaines.

 

Repost 0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 16:18
Pauvre Bill Gates... Après un règne sans partage de 13 ans, le fondateur de Microsoft a perdu sa couronne d'homme le plus riche de la planète au profit de l'investisseur américain Warren Buffett, selon le classement établi par le magazine économique américain "Forbes".

 

"Forbes" explique sur son site Internet que le "gourou" de la finance à la tête de sa holding Berkshire Hathaway a vu sa fortune enfler et atteindre 62 milliards de dollars, soit 10 milliards de dollars de plus qu'il y a un an, notamment grâce à son flair sur la crise des prêts hypothécaires (subprime).

 

Fils d'un homme politique du Nebraska, Buffett, aujourd'hui âgé de 77 ans, est tombé dans le monde des affaires dès son plus jeune âge. Pour la petite histoire, le petit Warren qui livrait des journaux à vélo pour son argent de poche a fait sa première déclaration fiscale à 13 ans. Il réclamait au titre d'outil de travail une déduction de 35 dollars pour... sa bicyclette. Etudiant à l'université Columbia à New York, il profitera également des cours d'un autre "gourou" de la finance Benjamin Graham.

 

Avec une fortune estimée à 58 milliards de dollars, la dégringolade de Bill Gates est rude puisqu'il doit se contenter de la troisième place, la deuxième étant désormais occupée par le magnat mexicain des télécoms Carlos Slim Helu qui a vu sa fortune passer de 49 à 60 milliards de dollars depuis mars 2007.

 

Le quatrième de cette liste est l'homme d'affaires indien Lakshmi Mittal dont la fortune est estimée à 45 milliards de dollars.

 

 

1 Warren Buffett United States 77 62.0 United States
2 Carlos Slim Helu & family Mexico 68 60.0 Mexico
3 William Gates III United States 52 58.0 United States
4 Lakshmi Mittal India 57 45.0 United Kingdom
5 Mukesh Ambani India 50 43.0 India
6 Anil Ambani India 48 42.0 India
7 Ingvar Kamprad & family Sweden 81 31.0 Switzerland
8 KP Singh India 76 30.0 India
9 Oleg Deripaska Russia 40 28.0 Russia
10 Karl Albrecht Germany 88 27.0 Germany
11 Li Ka-shing Hong Kong 79 26.5 Hong Kong
12 Sheldon Adelson United States 74 26.0 United States
13 Bernard Arnault France 59 25.5 France
14 Lawrence Ellison United States 63 25.0 United States
15 Roman Abramovich Russia 41 23.5 Russia
16 Theo Albrecht Germany 85 23.0 Germany
17 Liliane Bettencourt France 85 22.9 France
18 Alexei Mordashov Russia 42 21.2 Russia
19 Prince Alwaleed Bin Talal Alsaud Saudi Arabia 51 21.0 Saudi Arabia
20 Mikhail Fridman Russia 43 20.8 Russia
21 Vladimir Lisin Russia 51 20.3 Russia
22 Amancio Ortega Spain 72 20.2 Spain
23 Raymond, Thomas & Walter Kwok Hong Kong NA 19.9 Hong Kong
24 Mikhail Prokhorov Russia 42 19.5 Russia
25 Vladimir Potanin Russia 47 19.3 Russia
26 Christy Walton & family United States 53 19.2 United States
26 Jim Walton United States 60 19.2 United States
26 S Robson Walton United States 64 19.2 United States
29 Lee Shau Kee Hong Kong 80 19.0 Hong Kong
29 Alice Walton United States 58 19.0 United States
31 David Thomson & family Canada 50 18.9 Canada
32 Sergey Brin United States 34 18.7 United States
33 Larry Page United States 35 18.6 United States
34 Michael Otto & family Germany 64 18.2 Germany
35 Stefan Persson Sweden 60 17.7 Sweden
36 Suleiman Kerimov Russia 42 17.5 Russia
37 Charles Koch United States 72 17.0 United States
37 David Koch United States 67 17.0 United States
39 Francois Pinault & family France 71 16.9 France
40 Michael Dell United States 43 16.4 United States
41 Paul Allen United States 55 16.0 United States
41 Kirk Kerkorian United States 90 16.0 United States
43 Steven Ballmer United States 52 15.0 United States
43 Abigail Johnson United States 46 15.0 United States
43 Shashi & Ravi Ruia India NA 15.0 India
46 Nasser Al-Kharafi & family Kuwait 64 14.0 Kuwait
46 Gerald Cavendish Grosvenor & family United Kingdom 56 14.0 United Kingdom
46 Carl Icahn United States 72 14.0 United States
46 Forrest Mars Jr United States 76 14.0 United States
46 Jacqueline Mars United States 68 14.0 United States
46 John Mars United States 71 14.0 United States
46 Birgit Rausing & family Sweden 84 14.0 Switzerland
46 Jack Taylor & family United States 85 14.0 United States
54 German Khan Russia 46 13.9 Russia
55 Susanne Klatten Germany 45 13.2 Germany
56 Vagit Alekperov Russia 57 13.0 Russia
56 Donald Bren United States 75 13.0 United States
58 Alain & Gerard Wertheimer France NA 12.9 United States
59 Dmitry Rybolovlev Russia 41 12.8 Russia
60 Azim Premji India 62 12.7 India
60 Naguib Sawiris Egypt 53 12.7 Egypt
62 Anne Cox Chambers United States 88 12.6 United States
63 Iskander Makhmudov Russia 44 11.9 Russia
64 Sunil Mittal & family India 50 11.8 India
65 Alexander Abramov Russia 49 11.5 Russia
65 Michael Bloomberg United States 66 11.5 United States
67 Viktor Vekselberg Russia 50 11.2 Russia
68 Michele Ferrero & family Italy 81 11.0 Monaco
68 George Kaiser United States 65 11.0 United States
68 Spiro Latsis & family Greece 61 11.0 Switzerland
68 Nassef Sawiris Egypt 46 11.0 Egypt
72 Alexei Kuzmichev Russia 45 10.8 Russia
73 Philip Knight United States 70 10.4 United States
73 Viktor Rashnikov Russia 59 10.4 Russia
75 Ernesto Bertarelli Switzerland 42 10.3 Switzerland
76 Kumar Birla India 40 10.2 India
77 Leonardo Del Vecchio Italy 72 10.0 Italy
77 Antonio Ermirio de Moraes & family Brazil 79 10.0 Brazil
77 Iris Fontbona & family Chile NA 10.0 Chile
77 Edward Johnson III United States 77 10.0 United States
77 Hans Rausing Sweden 82 10.0 United Kingdom
77 Vladimir Yevtushenkov Russia 59 10.0 Russia
77 Igor Zyuzin Russia 47 10.0 Russia
84 Serge Dassault & family France 82 9.9 France
85 Alberto Bailleres & family Mexico 75 9.8 Mexico
86 Ramesh Chandra India 68 9.6 India
87 Charles Ergen United States 55 9.5 United States
87 John Kluge United States 93 9.5 United States
87 Ronald Perelman United States 65 9.5 United States
90 Silvio Berlusconi & family Italy 71 9.4 Italy
91 Gautam Adani India 45 9.3 India
91 Petr Kellner Czech Republic 43 9.3 Czech Republic
91 Alisher Usmanov Russia 54 9.3 Russia
94 Adolf Merckle Germany 73 9.2 Germany
94 August von Finck Germany 78 9.2 Switzerland
96 Onsi Sawiris Egypt 78 9.1 Egypt
97 Mohammed Al Amoudi Saudi Arabia 62 9.0 Saudi Arabia
97 Robert Kuok Malaysia 84 9.0 Hong Kong
97 George Soros United States 77 9.0 United States
100 Abdul Aziz Al Ghurair & family United Arab Emirates 54 8.9 United Arab Emirates
Repost 0
Published by SOUSSI Imed - dans SOUSSI Imed
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 10:16

hamlat_hemaya.jpg
hadaf.jpgwageb.jpglogo.jpgSTOP-DRUGS1.jpg

Repost 0
Published by SOUSSI Imed - dans SOUSSI Imed
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 09:56
L'Association de Solidarité Numérique de Nabeul organise le festival des Animations Numériques FAN 2008 dans sa troisième édition.
Et à cette occasion elle lance, pour la première fois,  un concours dédié à la création 3D et aux effets spéciaux,
en partenariat avec Autodesk , CGItrainer et l’Authorized Training Center(ATC) NetInfo,

 Le thème de ce concours est « :

Nabeul carrefour des Technologies de l’Information et de la Communication

 

Le concours est accessible à tous les créateurs 3D tunisiens et étrangers.

 

les gagnants auront des récompenses  variant entre 2000 et 500 dinars tunisiens  ou un séjour en Tunisie.
banner
Présentation :

FAN est le Festival des Animations Numériques de la ville de Nabeul (Tunisie). Il se tiendra pendant le mois de mai au centre culturel Neapolis de Nabeul.
 Lancé en 2006 suite à un accord de jumelage entre  l’Association de Solidarité Numérique de  Nabeul (ATSON) et l’association Belge "Synthesis" spécialisée dans la vulgarisation des techniques 3D, FAN est devenu l’événement incontournable des passionnés et des professionnels de l’imagerie numérique. La ville de Nabeul  s’avère la plateforme adéquate pour les accueillir chaque année.

Nabeul, capitale du Cap-Bon tunisien, jouit d’une panoplie d’atouts indéniables qui suscitent l’intérêt des créateurs numériques. Son emplacement géographique a fait d’elle une destination touristique privilégiée., La variété de ses activités artisanales dont la céramique et la poterie ainsi que la richesse de son patrimoine culturel constituent les atouts majeurs de la ville.
Nabeul est aussi un pôle universitaire attractif et compétitif dans les domaines des technologies de l’information et de la communication.

Le centre culturel Neapolis de Nabeul deviendra l’espace de rencontre des créateurs numériques, professionnels et amateurs, ainsi que du grand public, tous  attirés par les animations 3D et les effets spéciaux.

Des séminaires, des tables rondes, des ateliers et des projections des meilleures réalisations 3D et  effets spéciaux se succèderont durant les deux jours du festival.

Fan2008 sera la vitrine des compétences du domaine de l’imagerie numérique. Il permettra aux entreprises économiques, notamment les agences de communication, de capter les jeunes talents conformément à leurs besoins spécifiques.

Objectifs :

Fan2008 a pour objectifs de:

  • Faire découvrir les différents domaines d’application de la 3D et des effets spéciaux: l’industrie, le design, le cinéma, la publicité, le jeu vidéo, l’architecture, la médecine, etc.
  • Dévoiler les secrets des derniéres réalisations de l’imagerie nuérique
  • Présenter les nouveautés (Hard, Soft et techniques) du domaine de l’imagerie 3D et des effets spéciaux
  • Promouvoir les compétences dans le domaine de l’image de synthése et des effets visuels
  • Découvrir les nouveaux métiers de l'imagerie 3D et des effets spéciaux
  • Montrer les spécificités du milieu de la production 3D et des effets visuels
  • Exploiter les techniques 3D pour la promotion du patrimoine culturel tunisien.
  • FAN lance pour la première fois un concours dédié à la création 3D et aux effets spéciaux,
    en partenariat avec Autodesk , CGItrainer et l’Authorized Training Center(ATC) NetInfo,

    Concours 
    Article 1: Thème

    Le thème de ce concours est

    « Nabeul carrefour des Technologies de l’Information et de la Communication »

    Article 2 :Participant
    Le concours est ouvert à tous les créatifs 3D et FX, tunisiens et étrangers.

    Article 3: La production
    il faut réaliser une création relative au thème proposé (voir art.1).
    Cette création doit être originale et innovante en se basant sur la région de Nabeul (www.nabeul.net) afin d’en faire une ville numérique.

    Article 4: Conditions techniques

  • Format CD ou DVD 720/576 QuickTime compression Sorenson, n’excédant pas 200 MO.
  • Durée entre 1 minute et 2 minutes.
  • Avoir incorporé au moins 40% d’éléments 3D.
  • Utilisant au minimum un logiciel Autodesk.
  • Votre création ne doit pas être exploitée commercialement ou présenté à un festival avant le11 mai 2008

     

    Article 5 :Délais
    Les créations doivent parvenir, avant 05 mai 2008 (date limite de récupération des travaux) par courrier à l’adresse suivante:
    Concours FAN2008, NetInfo, 1 Rue Mahmoud El Matri 8000 Nabeul-Tunisie

    Article 6: Jury 
    Les 3 meilleurs travaux seront évalués par des professionnels de la 3D et des effets spéciaux numériques.
    Ils se baseront sur 3 critères de sélection :

  • l’originalité.
  • la recherche créative.
  • l’exécution technique des œuvres.

     

    Article 7 :Prix et récompenses
    Des prix entre 2000 et 500 dinars tunisiens, seront décernés aux gagnants du continent Africain et un séjour en Tunisie pour les participants hors continent Africain.

    Article 8 :Droits d'auteur
    Les participants garantissent être les auteurs des travaux réalisés et propriétaires des éléments intégrés dans leurs œuvres (images, sons et musique, graphismes, textes, etc.).
    Ils seront seuls responsables des éventuelles infractions à cet égard.
    Par ailleurs, les participants cèdent leurs droits d’auteur sur leur création faisant l'objet de leur participation aux organisateurs et sponsors pour d’éventuelles opérations de promotion et de communication, ainsi que pour reproduction éventuelle sur leurs sites (ainsi que les supports de communication et produits dérivés).

    Inscription 
    www.netinfonabeul.com

    Programme :


    Concept

  • Durant 2 jours le centre culturel Neapolis de Nabeul sera l'univers de rencontres des passionnés de la création numérique 3D et des effets spéciaux. Le thème de l' édition 2008 est :

    " L'image 3D et les effets spéciaux entre le réel et le virtuel"

     

    Fan 2008 regroupe 5 activités principales:

    Shows 3D et effets spéciaux

    C’est un espace de projection d'œuvres numériques 3D couronnées lors des manifestations internationales de haut niveau (Imagina, Sigraph,…), de travaux tunisiens et des meilleures œuvres du concours Fan2008. Ces dernières feront l'objet d’une discussion animée par les experts invités au festival. Outre les projections, cet espace comprendra des démonstrations pratiques de certaines techniques utilisées dans le domaine de la production 3D. Elles seront animées par des experts de renommé internationale.

    Concours Fan2008

    Le comité d'organisation lance un concours spécial FAN2008 pour mettre en compétition les professionnels et les amateurs du domaine de la 3D et des effets spéciaux. Ils seront appelés à produire des oeuvres numériques relatives au théme: 'Nabeul carrefour des Technologies de l'Information et de la Communication'. Le concours est accessible à tous les créateurs 3D tunisiens ou étrangers. A partir de leurs imaginations et en fonction des spécificités de la région de Nabeul, ils proposeront des idées originales et réalisables, qui une fois réunies, présentant une nouvelle image de Nabeul en tant que ville numérique.

    Workshops

    Il s'agit d'un ensemble d''ateliers dirigés par des techniciens ouverts aux participants du festival afin d'essayer certaines techniques relatives à la 3D et aux trucages numériques.

    Table ronde

    Au tour de cette derniére, experts et professionnels se réuniront pour discuter des impératifs techniques et des nouveautés de l'industrie de l'image. Elle sera aussi une occasion pour l'échange et le partage d'expérience.

    Bourse d'emploi 3D et effets spéciaux

    Sachant que Fan est un lieu de rencontre privilégié, les amateurs et les jeunes diplômés en audiovisuel 3D auront l'opportunité de démontrer aux professionnels présentsleurs compétences et leurs motivations. C'est une occasion pour les jeunes talents afin de projeter leurs travaux et de côtoyer les professionnels du marchéde l'imagerie numérique. Plus qu'un lieu de rencontre, Fan2008 est aussi un espace de recrutement où professionnels et futurs employés auront l'occasion d'exprimer leurs besoins respectifs sans intermédiaires.

  •  
Repost 0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 19:49
 
Tarif (MAX) 
Banque 
Section  Sous-section  Assiette  AB ABC ATB Attijari BH BIAT BNA BT STB UBCI UIB
Carte Bancaire Autre carte que carte CIBT Carte/an 100 120 100 45 50 110 85 80 100 150 70
  Carte CIBT à piste Carte/an 5 nc nc 5 5 5 5 5 5 5 5
  Carte CIBT à puce Carte/an 10 nc nc nc 10 10 nc 10 10 10 10
  Mise en opposition Opération 30 Gratuit 50 40 10 40 20 20 30 20 20
  Remplacement Carte 35 50 5 35 30 5 10 15 25 55 5, 10 ou 70
  Retrait auprès d'un DAB/GAB d'une banque autre que celle du porteur Opération 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3% 1+0,3%
Chèque Certification Chèque 5 5 3 3 5 5 3 3 2 5 5
  Encaissement Chèque 0,5 0,7 0,65 0,3 0,5 0,5 0,4 0,3 1 0,5 0,6
  Mise en opposition Chèque 15 20 5,5 10 20 20 10 5 10 10 25
  Récupération de frais sur chèque sans provision Chèque 50 50 36 35 50 70 30 25 50 80 50
Effet Avis de sort Effet Gratuit 0,75 3,5 2 1,7 0,75 3 2,5 Gratuit 5 5
  Bon à payer pour effet à représenter Effet 10 5 6 10 7,5 Gratuit 5 10 5 Gratuit 10
  Domiciliation Opération 2,5 3 1 2,5 2 1 2 2 1,5 5 2,5
  Effet impayé retourné au cédant Effet 7 5 3,5 3,5 5 5 3 4 3 3 6
  Encaissement d'effet domicilié Effet 2 2,5 3 3 2,5 1,2 3 2,5 3 3 2,5
  Encaissement d'effet non domicilié Effet 4 3,5 6 3 5 2 3 nc 3 3 2,5
  Mise en opposition Effet 15 10 30 10 12 5 10 10 10 10 15
  Règlement Effet 2,5 2 1 Gratuit 2 2 2 2 1,5 3 2,5
  Remise au protêt Effet 15 15 8 8 15 10 10 10 15 10 15
Prélèvement émis Règlement factures gaz et électricité Prélèvement 0,3 2 1 0,3 0,5 0,3 0,5 0,3 0,6 2 1,3
  Tout règlement à l'exception des factures de gaz et d'électricité Prélèvement 0,3 2 1 2 1 1 0,5 1,5 1,5 Gratuit 1,3
Prélèvement reçu - Prélèvement 0,5 1,2 1 1 1,5 0,3 0,26 1   0,5 0,8
Tenue de compte Autres comptes que de dépôts, courants ou d'épargne Compte/an nc 144 50 68 68 160 40 40 40 20 20
  Compte courant Compte/an 48 96 50 60 80 72 60 72 60 80 85
  Compte d'épargne Compte/an 3 Gratuit 5,5 5 10 8 5 8 5 10 6
  Compte de dépôts Compte/an 24 60 36 28 40 24 20 40 20 48 27.560
Virement émis Déplacé effectué par téléphone, télégramme ou télex en Tunisie Virement 2 3 1 2 3 3 1,5 1,5 nc nc 1,3
  Déplacé sur les places de l'étranger Virement 20 100 5 0,2% min 20 max 70 20 0,3% 25 20 20 0,2% 30+2‰ max 250
  Inter-agences et inter-banques même place Virement 1 2 1 2 2 1 1,5 1,5 1,5 2 1
Virement reçu en devises - Virement 20 2‰ min 25 max 150 5 17 15 15 15 15 10 +0,275% 0,15% 10+1‰
Virement reçu en dinars - Virement 1 1,2 0,8 0,7 1,5 1 0,7 1 1,5 0,5 0,8
 
 
 Unité : Le dinar sauf indication contraire
Source : Les banques concernées
phpMyVisites
Repost 0
Published by SOUSSI Imed - dans SOUSSI Imed
commenter cet article
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 16:21

Oracle Corporation  est une entreprise commerciale créée en 1977 par Lawrence Ellison connue pour :

son système de gestion de base de données nommé Oracle
son serveur d'application nommé Oracle Application Server (Oracle Fusion Middleware)
son offre logicielle Oracle Application de progiciel de gestion intégré (ou ERP).
Oracle a poursuivi une logique de croissance externe avec notamment les rachats :

en 2004, de PeopleSoft l'éditeur éponyme du progiciel PGI et d'outils de CRM,
en 2005, de Retek l'éditeur de solutions pour la distribution et grands magasins,et GC3 (TMS de la société G-LOG)
début 2006, de Siebel l'éditeur d'outils de CRM,
en 2007, d'Hyperion l'éditeur de solutions décisionnelles.
début 2008, de BEA Systems, éditeur de WebLogic.
---
ERP : Enterprise Resource Planning  (planification des ressources de l'entreprise ) = PGI  (Progiciel de Gestion Intégré) : à savoir l'intégration des différentes fonctions de l'entreprise (intégrant l'ensemble des fonctions de cette dernière comme la gestion des ressources humaines, la gestion comptable et financière, l'aide à la décision, mais aussi la vente, la distribution, l'approvisionnement, le commerce électronique) dans un système informatique centralisé configuré selon le mode client-serveur.
Les principaux éditeurs d'ERP sont regroupés au sein d'associations :
BASDA pour Business Application Software Developers Association
BSA pour Business Software Alliance.

Une liste de progiciels de gestion intégrés :
Logiciels gratuits et libres (par ordre alphabétique)
Adempiere
Compiere
Dolibarr
ERP5
Neogia
OpenAguila
OpenBravo
OpenSI
Taika PGI (version "dérivée" d'OpenSI, Kokoon, et autres outils Open Source)
Tiny ERP
ezinux

Logiciels très grands comptes 
En 2007, trois grands éditeurs dominent le marché :

SAP (entreprise) avec :
SAP ERP
Oracle Corporation avec :

Peoplesoft Enterprise
Peoplesoft Enterprise One (anciennement JD Edwards)
Microsoft avec en Europe
Microsoft Dynamics NAV
Microsoft Dynamics AX
Autres progiciels, plus spécialisés dans le domaine agroalimentaire : VIF, Infologic.
Editeurs historiques du marché francophone
 
Orientés comptabilite de gestion et production :
ADONIX X3
AgiProd ERP packagé pour les TPE
Generix Collaborative Enterprise
AGI ERP créé par INFODEV pour l'industrie et la sous-traitance automobile
Diapason pour la fabrication sur-mesure
Editeur ERP en mode hébergé SaaS : PROGINOV
---
CRM : Customer Relationship Management (Gestion de la relation client) : Savoir cibler, attirer et conserver les bons clients sont les facteurs déterminants du succès de nombreuses entreprises. Or, construire et développer des relations avec ses clients est un challenge, particulièrement lorsque l’entreprise possède des milliers (ou millions) de clients qui communiquent avec celle-ci de multiples manières. Pour arriver à un résultat satisfaisant, les systèmes de gestion des relations clients - Customer Relationship Management (CRM) en anglais - doivent permettre aux responsables d’entreprise de mieux comprendre leurs clients pour adapter et personnaliser leurs produits ou leurs services. Le CRM est ici décrit comme étant « l’automatisation de processus d’entreprise horizontalement intégrés, à travers plusieurs points de contacts possibles avec le client ( marketing, ventes, après-vente et assistance technique), en ayant recours à des canaux de communication multiples et interconnectés ».
Le CRM s’inscrit ici dans le cadre du développement des NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication). Celles-ci soutiennent le personnel de contact de l’entreprise quand celui-ci entre en relation avec les clients via Internet, le téléphone ou en face à face. Le personnel de contact pourra, par exemple, reconnaître le client lors de tout contact. Il pourra ainsi donner des informations au client sur l’état de sa commande, la facturation, la livraison, le statut de la réparation effectuée par le service après-vente, etc…

 

Repost 0
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 02:39

Voilà, une nouvelle année informatique expédiée ! Comme le veut la tradition, il faudrait se plier au bêtisier de l’année ou au " meilleur de " ou encore à la sempiternelle rétrospective…Pour clore 2007, replongeons-nous dans les 12 derniers mois et 2  ou 3 tendances annuelles…Cela n’aura été une surprise pour personne, le " Web 2.0 " aura été sur tous les claviers et les media n’ont pas arrêté d’en parler et de décliner le réseau social à toutes sauces avec du Dailymotion, des blogs, des facebook et autres Google… À peine si le grand lancement de Windows Vista en février dernier est encore dans les mémoires… Mais dans notre génial Web 2, deux problèmes demeurent : la sécurité et le référencement. Et il faut bien avouer que sur ces deux questions, depuis 18 mois, nous pédalons dans la semoule. 
RDA : les nouvelles frontièresMais finalement, la véritable nouveauté fut l’émergence de la première génération RIA, qui continuera à émerger en 2008…  RIA semble être la véritable nouveauté web que l’on attendait. Web 2.0 ne constitue finalement qu’un ensemble de briques assez hétérogènes. L’absence d’un Ajax " standard " nuit aux développeurs et JavaScript demeure leur bête noire. RIA propose une plate-forme mieux définie et architecturée. Et lorsque l’on met bout à bout la communication unifiée, RIA et le futur RDA, on arrive à une plate-forme unifiée et globale réellement excitante pour le développeur qui disposera enfin d’un environnement de conception, de programmation digne de ce nom, de langages dynamiques et statiques et surtout d’une vision d’architecture et d’utilisation lisible. Alors oui, 2008 sera l’an 0 du véritable nouveau web (en attendant le " web 3.0 "), avec la disponibilité de technologies comme AIR, Flex 3, Silverlight 2 ou encore de  Mozilla 2, sans oublier les nouveautés Google telles que Google Gears. Et 2007 marque aussi les débuts d’une " fusion " collaborative entre développeur et designer… RIA souffre encore d’immaturité et surtout du manque d’intégration avec les terminaux mobiles, limitation rédhibitoire. Mais gageons que cela se résoudra dans les 12 prochains mois. Dans le même temps, la RDA (Rich Desktop Application) pointe aussi le bout de son nez. Là aussi, nous n’en sommes qu’à l’aube d’une évolution. Et si la guerre annoncée Adobe-Microsoft aura bien lieu, un troisième larron va troubler le jeu : Mozilla. Si certains ont souvent mal interprété le projet Prism, cela montre au moins que Mozilla ne veut plus être en marge du mouvement RIA / RDA / Mobilité. Et la nouvelle guerre des navigateurs qui se profile dans les prochains mois, risque de nous surprendre sur bien des points, notamment sur la mobilité, qui devient plus que jamais la cible !

La tornade iPhone

La mobilité 2007 restera marquée par l’iPhone, vous savez ce téléphone d’Apple, mais si, la pomme croquée qui croque tout le monde…Techniquement, fonctionnellement, rien d’exceptionnel, certes. Mais ce qu’on n’a pas toujours compris, c’est que l’iPhone propose une nouvelle vision du téléphone, de son utilisation, de ses applications. Avec une interface, une ergonomie que je qualifie d’extraordinaires, d’où mon éhonté slogan : " iPhone est ton ami ". N’oublions pas non plus le buzz, la rumeur du Gphone. Google nous sort finalement, et à juste raison, un SDK, une plate-forme mobile, Android. Rien que pour cela, 2008 marquera une rupture entre la mobilité d’aujourd’hui, et celle du futur avec l’arrivée, enfin réelle, de l’Open Source, du Libre !

Repost 0

Articles Récents

Liens