Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 13:23


Quelques chiffres de la Banque Centrale de Tunisie viennent de tomber. Dans l'ensemble, le paiement par voie électronique se porte plutôt bien pour l'année 2006 en volume comme en valeur.

(http://www.bct.gov.tn/j2ee/siteprod/francais/indicateurs/moyens.jsp)


Cependant, une deuxième lecture du tableau nous laisse perplexes sur la nature du paiement électronique. De quel commerce électronique s’agit-t-il ?
Un petit tour autour du globe s’impose. Selon ComScore aux Etats-Unis, là où le commerce électronique est en pleine expansion, le chiffre d'affaires s'élève à 102,1 milliards de dollars.
En France, le montant des ventes en ligne réalisé par les sites de e-commerce a atteint 15,5 milliards dollars, annonce la Fédération des entreprises de ventes à distance (Fevad).
Dans une récente étude publiée en Egypte, le volume du commerce électronique dans le monde arabe enregistre la somme de 11,5 millions de dollars.
En Tunisie, la Banque Centrale de Tunisie indique que les volumes de paiement enregistrés pour le mois de juin, juillet et août sont respectivement de l’ordre de 1,445 million DT, 5,836 millions DT et 4,519 millions DT. Autrement dit, pour le mois de juillet seulement la Tunisie a réalisé la moitié du volume de paiement électronique réalisé par le monde arabe durant toute une année !
Les chiffres de la Banque Centrale de Tunisie ne sont pas imaginaires. Une rapide comparaison avec le volume de paiement électronique pour le mois de décembre 2004 et celui du décembre 2005, qui est respectivement de l’ordre de 0,202 million DT et de 0,237 million DT, peuvent nous renseigner sur les raisons de cet extraordinaire boom e-commercial.
Le volume du paiement électronique du mois de juin à août de la même année 2006 est boosté par le paiement en ligne du montant d'inscription universitaire. Ceux du volume réalisé en décembre coïncident en général avec les achats des billets d’avion en ligne.
Rappelons que "l'inscription en ligne est généralisée à tous les établissements d'enseignement supérieur public tunisiens et à tous les étudiants autorisés à s'y inscrire. C'est le seul moyen d'inscription universitaire autorisé conformément à la Circulaire n°29 datée du 16 mai 2006 du Ministre de l'Enseignement Supérieur".
Alors peut-on considérer que le mode de paiement en ligne du montant d’inscription universitaire est un cas particulier d’e-commerce ?
Oui, selon la définition de "census.gov" qui indique que : "la vente ou l'achat de biens ou de services, effectués par une entreprise, un particulier, une administration ou toute autre entité publique ou privée, est réalisée au moyen d'un réseau électronique".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens